La bienfaisance et la générosité (Exemples tirés de la vie du Prophète)

Exemples tirés de la vie du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était l’homme ayant les qualités morales les plus sublimes

 

Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était un modèle pour les qualités humaines les plus élevées. C’est pourquoi le Qur’ân qualifie sa conduite de sublime. Or, sa femme `Â’icha, qu’Allah soit satisfait d’elle, n’a pas trouvé de description plus précise pour définir son caractère et son comportement que ceci : «Sa conduite morale (sa manière d’agir, son comportement), c’est le Qur’ân», c’est-à-dire qu’il était un exemple vivant de la mise en pratique des enseignements coraniques et des qualités qui y sont prônées.

La bienfaisance et la générosité

  • Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était le plus généreux des hommes surtout pendant le ramadan quand [l’ange] Jibrîl le rencontrait. Or, celui-ci venait le voir chaque nuit du ramadan, et ce jusqu’à la fin du mois. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui récitait le Qur’ân [pour le réviser et l’étudier sous son autorité]. Quand Jibrîl le rencontrait, il était, tant il était prompt à donner autour de lui, plus généreux que le vent [bénéfique et salutaire] envoyé [par miséricorde] (al-Bukhârî 1803, Muslim 2308).
  • Chaque fois qu’on lui demande quelque chose, il la donne. Un jour, un homme est venu et il lui a donné un troupeau de moutons si immense qu’on aurait dit qu’il emplissait la vallée entre deux montagnes. L’homme repartit dans son peuple et leur dit : «Ô peuple, embrassez l’islam car Muħammad donne comme quelqu’un qui ne craint pas la pauvreté» (Muslim 2312).
  • Une autre fois, on lui apporta quatre-vingt mille dirhams (c’est-à-dire des pièces d’argent). Il les déposa sur une natte puis s’occupa de les distribuer. Il ne refusa à personne qui venait demander jusqu’à ce qu’il n’en resta plus (al-Ħâkim 5423).
  • Un homme vint lui demander [de l’argent]. Il lui répondit : «Je n’ai rien mais achète sur mon compte et quand j’aurai quelque chose je paierai», voulant lui dire : «Achète ce que tu veux et le paiement c’est moi qui le supporterai». `Umar réagit : «Ô messager d’Allah, Allah ne t’a pas chargé de ce qui est au-dessus de tes moyens». Cette remarque n’a pas plu au Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) alors un homme dit : «Dépense (dans le bien) et ne pense pas que le Seigneur du Trône te laissera jusqu’à te retrouver dans l’indigence». Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) fit un sourire et on vit alors la joie sur son visage (al-Aħâdîts al-mukhtâra 88) .
  • Quand le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) était de retour de la bataille de Ħunayn, les bédouins et les nouveaux convertis vinrent à lui pour réclamer des parts du butin. Ils le harcelèrent et le pressèrent tant de leurs demandes qu’il se retrouva acculé contre un arbre. Son manteau fut emporté [au cours de la distribution] alors le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) se leva et cria : «Rendez-moi mon manteau. Si je possédais du bétail (ou des chameaux) autant qu’il y a ici d’arbres épineux, je l’aurais partagé entre vous et jamais vous ne verrez chez moi d’avarice, de mensonge ou de lâcheté» (al-Bukhârî 2979).

Qu’Allah lui accorde sa miséricorde et sa bénédiction car vraiment il montra par ses actes les plus beaux exemples de qualités morales dans tous les domaines de la vie.