La punition de l’intérêt (ribâ – usure)

La punition de l’intérêt

  1. Celui qui pratique l’intérêt s’expose à ce qu’Allah et son messager lui déclarent la guerre et ainsi à devenir leur ennemi. Allah a dit : {Si vous ne le faites pas [c’est-à-dire si vous ne cessez pas l’intérêt], recevez alors l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de son messager mais si vous vous repentez vous récupérez vos capitaux. Ainsi vous ne lésez personne et personne ne vous lèse} [2:al-Baqara:279]. Il s’agit d’une guerre qui ne peut que laisser des conséquences psychiques et physiques. Or, ce qui touche aujourd’hui les gens, de stress, d’angoisse, de tristesse et de chagrin n’est que le résultat de cette guerre qui a été déclarée à tous ceux qui enfreignent l’ordre d’Allah et qui pratiquent l’intérêt ou y contribuent. Que dire alors de l’impact de cette guerre dans l’au-delà ?
  2. Celui qui profite de l’intérêt est maudit et banni de la miséricorde d’Allah, lui et ceux qui lui apportent leur concours à cette fin. Jâbir rapporte : «Le messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a maudit celui qui tire profit de l’intérêt, celui qui le donne, celui qui l’enregistre par écrit ainsi que les deux témoins de la transaction et il a affirmé qu’ils sont égaux [que leurs actes sont aussi graves les uns que les autres]» (Muslim 1598).
  3. Celui qui pratique l’intérêt sera ressuscité le jour du jugement dans un piteux état, comme celui qui titube à cause d’un état de transe et de folie, comme Allah a dit : {Ceux qui pratiquent l’intérêt ne se relèveront [de leur tombe à la résurrection] qu’à l’instar de celui que Satan agite frénétiquement (hystériquement) du fait de la possession [al-mass]} [2:al-Baqara:275].
  4. L’argent de l’intérêt, même s’il est en quantité, est dépourvu de baraka (de bénédiction). On n’y trouve ni repos, ni bonheur, ni tranquillité comme Allah a dit : {Allah dissipe l’intérêt [en pure perte] et fait fructifier les aumônes} [2:al-Baqara:276].