Le jeûne volontaire

Le jeûne volontaire

Allah n’a prescrit qu’un mois de jeûne dans l’année mais incite à jeûner d’autres jours pour ceux qui en trouvent la force et la volonté afin d’obtenir plus de récompense. Parmi les jours en question, il y a :

  1. Le jour de `Âchûrâ’ auquel on ajoute le jour qui le précède ou celui qui vient après. C’est le dixième jour d’al-muħarram lequel est le premier mois du calendrier musulman. C’est le jour où Allah a sauvé le prophète Mûsâ de Pharaon qu’il a noyé lui et les siens. Le musulman le jeûne pour remercier Allah d’avoir sauvé Mûsâ et pour imiter notre prophète qui l’a jeûné et a dit à ce propos : «Jeûnez [aussi] un jour avant lui ou après»(Aħmad 2154). Quand on le questionna sur [ce que rapporte] le fait de le jeûner, il répondit : «Il est la cause de la rémission des péchés de l’année écoulée» (Muslim 1162). 
  2. Le jour de `Arafa. C’est le neuvième jour de dzu-l-ħijja qui est le douzième mois de l’année musulmane. En ce jour, les pèlerins se rassemblent à `Arafa pour invoquer et implorer Allah. C’est un des meilleurs jours de l’année. Il est recommandé à ceux qui ne sont pas en pèlerinage, de le jeûner. Quand on questionna le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) sur le fait de jeûner le jour de `Arafa, il répondit : «Il est la cause de la rémission des péchés de l’année écoulée et de l’année à venir» (Muslim 1162).
  3. Six jours de chawwâl lequel est le dixième mois de l’année musulmane. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit : «Si on jeûne le ramadan puis on le fait suivre de six jours de chawwâl, c’est comme si on a jeûné toute l’année» (Muslim 1164).