Le voile

Le voile

Allah a imposé le voile à la femme plutôt qu’à l’homme en raison des belles formes corporelles et autres atouts de séduction dont il l’a dotée et qui font d’elle une tentation pour l’homme bien plus qu’il ne peut être lui une tentation pour elle.
Allah a prescrit le voile (le hijab) pour un certain nombre de raisons, notamment :

  • Afin que la femme soit en mesure d’accomplir de la meilleure manière sa mission dans la vie et la société aussi bien dans les domaines intellectuels que manuels tout en préservant sa dignité et sa chasteté.
  • Afin de diminuer et atténuer les tentations et l’éveil des désirs. Ceci afin, d’une part, de préserver la moralité de la société (de la garder exempte de dépravation) et d’autre part de protéger l’honneur de la femme.
  • Afin d’aider les hommes qui regardent une femme à ce qu’ils restent chastes et se contrôlent et de là, à ce qu’ils se comportent avec elle en la regardant comme une personne à part entière bénéficiant du même bagage culturel et scientifique qu’eux (les hommes), non en la voyant comme de la chair qui attise les instincts et non en la résumant à un objet de désir et de plaisir.

Les limites du voile

Allah a exigé de la femme, en présence d’hommes qui lui sont étrangers, de couvrir l’ensemble de son corps à l’exception du visage et des mains. Il a dit : {Qu’elles ne laissent paraitre de leurs beautés [zîna] que ce qui en est [habituellement] visible} [24:an-Nûr:31]. Or, {ce qui en est [habituellement] visible}, ce sont le visage et les mains sauf si les faire apparaitre comporte une tentation et auquel cas, il faut les couvrir.

Le voile (hijab) préserve la femme. Il lui donne la possibilité de mener à bien sa mission au sein de la société de la manière la plus saine que puisse connaitre l’humanité

Les conditions pour que le hijab soit correct

Il est permis à la femme de porter un hijab de la couleur et du style qu’elle veut tant que celui-ci respecte les conditions suivantes :

  1. Le hijab doit couvrir tout ce qui doit être caché.
  2. Il doit être ample et non pas serré au point de mouler les membres du corps.
  3. Il ne doit pas être transparent (ou diaphane) au point que les membres du corps soient visibles à travers lui.