Les cinq nécessités

Les cinq nécessités

 Allah a demandé de préserver la vie humaine même si cela oblige quelquefois à transgresser certains interdits.

Ce sont les besoins impérieux dont l’homme ne peut se passer s’il veut avoir une vie digne, des besoins tels que toutes les lois ont prescrit de les assurer et ont interdit ce qui pourrait aller à leur encontre.

L’islam s’est donné pour objectif d’y veiller et d’en prendre soin afin que le musulman vive en ce monde en paix et en sécurité et qu’il puisse œuvrer pour sa vie présente aussi bien que pour sa vie future, mais aussi afin que la société musulmane vive comme une nation unique, dans la cohésion et la solidarité mutuelle tel un corps unique qui pour se solidariser avec un membre endolori est tout entier affecté par la fièvre et l’insomnie. Les préserver (ces besoins) peut se faire de deux manières :

 

Les satisfaire et en prendre soin

Les protéger des mauvais agissements et des défaillances

  1. La religion

C’est la question la plus importante, celle pour laquelle Allah a créé les hommes et pour laquelle il a envoyé des messagers afin de la transmettre et en prendre soin conformément à la parole divine : {Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager (pour qu’il ordonne) : « Adorez Allah et abandonnez les faux dieux [ţâghût].»} [16: an-Naħl: 36].

L’islam a veillé à protéger la religion et à la préserver de tout chirk [pratique digne du paganisme ou du polythéisme], de toute superstition, de tout péché et de tout interdit qui pourraient l’entamer ou altérer sa pureté.

  1. La personne humaine (la vie) 

Allah a demandé de protéger la personne humaine même si cela doit conduire à commettre un interdit car en cas de nécessité absolue, cela est excusé comme Allah a dit : {Celui qui est contraint par une nécessité vitale (d’enfreindre l’interdit) et qui (en cela) ne recherche ni la transgression ni l’excès, n’a pas de péché. Vraiment, Allah est tout pardon, toute miséricorde.} [2:al-Baqara:173].

Aussi a-t-il interdit d’attenter à la vie humaine ou de lui causer du préjudice. Il a dit : {Ne vous précipitez pas de vous-même vers votre propre perte.} [2:al-Baqara:195].

Il a détaillé les sanctions et les peines qui dissuadent de s’en prendre injustement aux gens quelle que soit leur religion. En effet, Allah ﷻ a dit : {Ô vous qui avez cru, il vous a été prescrit de recourir au talion s’agissant des victimes d’homicide.} [2:al-Baqara:178].

  1. La raison

À cette fin (de la protéger), l’islam renferme l’interdiction de tout ce qui peut altérer la raison et la faculté de discernement car celle-ci compte parmi les plus grands bienfaits qu’Allah nous a accordés. Sur elle, repose la dignité de l’homme, par elle, celui-ci se distingue et d’elle dépendent le jugement et la demande des comptes en ce monde et dans l’au-delà.

Voilà pourquoi Allah a interdit les boissons enivrantes et toutes les sortes de stupéfiants, les qualifiant de « abomination, œuvre du diable ». Il a dit : {Ô vous qui avez cru ! Sachez que le vin, le jeu de hasard, les bétyles et les flèches divinatoires ne sont qu’une abomination d’entre les œuvres du diable. Donc, éloignez-vous en afin d’atteindre le succès.} [5:al-Mâ’ida:90].

  1. La perpétuation de l’espèce (par la reproduction)

L’islam est très attaché à la préservation de la procréation humaine et à la constitution de la famille au sein de laquelle les enfants reçoivent une éducation respectueuse des hautes valeurs morales. Cet attachement apparait à travers nombre de prescriptions parmi lesquelles :

  • L’islam incite à se marier, à rendre le mariage facile et à ne pas exagérer les dépenses engagées dans sa célébration. Allah a dit : {Mariez les célibataires d’entre vous…} [24:an-Nûr:32].
  • L’islam prohibe les relations coupables (hors mariage) et coupe l’accès aux chemins pouvant y mener. Allah a dit : {Ne vous approchez pas de la fornication car c’est vraiment une turpitude et quelle voie détestable.} [17:al-Isrâ’:32].
  • L’islam a interdit de porter des accusations contre les gens en ce qui concerne leur naissance et leur honneur, faisant de cela un péché grave et prévoyant une peine spécifique en ce monde pour celui qui s’en rendrait coupable, en plus de ce qu’il subira de châtiment dans l’au-delà.
  • L’islam enjoint à l’homme et à la femme de préserver leur honneur et considère même comme martyr dans le sentier d’Allah celui qui est tué en voulant protéger son honneur ou celui de sa famille.
  1. Les biens

Dans le but de protéger les biens, l’islam impose (au musulman) de travailler afin de gagner sa vie. Il a permis les transactions, les échanges, le commerce. Toujours pour leur préservation, il a interdit le prêt à intérêt, le vol, la fraude, la tromperie et s’approprier de façon indue les biens des gens. Le Qur’ân formule des menaces et promet les pires punitions à l’encontre de celui qui accomplit ces méfaits.