Les différentes sortes de viandes dans les restaurants et les magasins

Les différentes sortes de viandes dans les restaurants et les magasins

  1. Est interdit ce qui est égorgé par quelqu’un qui n’est ni musulman ni chrétien ni juif comme les bouddhistes, les indous et ceux qui sont sans appartenance confessionnelle. Entre dans ce cas, ce que l’on trouve dans les restaurants et magasins des pays dont la majeure partie de la population n’est constituée ni de musulmans, ni de gens du livre. Sa qualification légale est donc l’interdiction tant que le contraire (c’est-à-dire son caractère halal) n’est pas établi.
  2. Ce qui a été sacrifié conformément à la méthode légale, par un musulman ou un membre des gens du livre, est unanimement reconnu comme permis.
  3. Ce qui a été mis à mort (en vue de sa consommation) par un musulman ou une personne parmi les gens du livre, mais par un procédé non légal comme l’électrocution ou la noyade. Une telle chair est absolument interdite.
  4. La chair de la bête saignée par un membre des gens du livre mais dont on ne sait pas comment a eu lieu l’égorgement ainsi que les viandes que l’on trouve dans leurs restaurants et leurs magasins. Dans ce cas, le principe est que cela fait partie de «leurs bêtes sacrifiées» [dzabâ’iħ] et en conséquence l’avis prépondérant est qu’il est permis de la consommer en veillant à ne pas oublier de dire «bismillâh» (au nom d’Allah) au moment de manger. Cependant, il est préférable de rechercher les viandes dont le caractère halal est bien clair et évident.