Prêcher l’islam à sa famille – prédication et appel à l’islam

Celui à qui Allah a fait le don de s’être converti à l’islam, devrait d’une part prêcher sa famille et son entourage familial car ce sont les gens les plus proches de lui et ceux qui lui sont les plus chers et d’autre part faire preuve de patience pour ce qu’il endurera avec eux et user de tous les moyens sages dans cet objectif. Allah a dit : {Ordonne à ta famille de faire la şalât (la prière) et toi-même persévère dans son accomplissement} [20:Ţâ-Hâ:132].

Il arrive pour certains prédicateurs que leur discours soit accepté par des gens lointains mais pas par les gens qui lui sont les plus proches alors ils en ressentent de la souffrance et de la déception mais le prédicateur qui réussit est celui qui fait des efforts, multiplie les tentatives, varie les méthodes et fait preuve d’ingéniosité à cet égard tout en faisant des invocations pour qu’Allah les guide. Il ne désespère jamais, pas même dans les circonstances les plus sombres.
Ainsi avait fait le Messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) avec son oncle Abû Ţâlib qui bien qu’il l’aidait et prenait sa défense face aux Quraychites, ne s’est pas converti. Cependant, les tentatives du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) pour le prêcher se sont répétées jusqu’à ses derniers instants de vie, quand il lui a dit : «Mon oncle, dis cette parole lâ ilâha illa-llâh (point de divinité méritant le culte hormis Allah) grâce à laquelle je défendrai ton cas auprès d’Allah» (al-Bukhârî 3671, Muslim 24). Malgré tout, il n’a pas accepté et il est mort en restant païen. C’est alors que fut révélée la parole divine suivante :{Tu ne peux guider [tu ne peux faire naitre la foi dans le cœur de] celui (ou ceux) que tu aimes mais c’est Allah qui guide qui il veut. Il sait parfaitement ceux qui sont guidés [ou sont dignes de l’être]} [28:al-Qaşaş:56]. Aussi, le prédicateur doit-il se contenter de faire ce qui est dans ses capacités, diffuser la religion et montrer le bien aux gens sachant que les cœurs dépendent uniquement d’Allah qui guide vers le droit chemin qui il veut.

Le musulman nouvellement converti doit, depuis l’instant ou il embrasse la religion, renforcer et améliorer ses relations et son comportement avec tous ceux qu’il connait et avec ses proches, qu’ils soient musulmans ou non car l’islam n’appelle pas à se refermer sur soi et à s’isoler.
Être bon avec les gens et les fréquenter en adoptant la meilleure conduite morale est la meilleure manière de faire connaitre cette religion dont le noble prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a été envoyé pour compléter les qualités morales.
Les gens de la famille sont les premières personnes avec qui on a l’occasion de mettre en pratique les belles qualités morales et les relations indulgentes et respectueuses.